Voyages-nature-bio-treking-découverte -enfants-ain-rhône alpes-dessins-jouets-Jura-energies renouvelables-avion-train-tourisme-décoration-parfumerie-jouets-mobilier

 

 

Échauguette n.f. : c'est une mignone petite guérite, c'est à dire un abri ou une sorte de cabine placée comme accrochée aux angles d'un fort.
Comme son nom l'indique, elle est avant tout l'endroit des "guetteurs", l'échauguette est en effet un poste de garde et de guet pour surveiller l'extérieur du fort.

On peut aussi l'appeler "poivrière"si elle est cylindrique...

...Ne cherche pas, il n'y a tout de même pas de salière à côté !

 

Embrasure n.f. : il s'agit là d'une ouverture faite dans un parapet ou dans une batterie et qui permet de pointer et tirer vers l'extérieur au canon.

 

Enceinte n.f. : c'est la ligne extérieure qui forme une ceinture autour du fort ou toute autre place forte à la manière d'une clôture et qui permet d'empêcher l'accès à celui-ci.
Il y a très longtemps, il ne s'agissait que d'une simple palissade de bois, ensuite ce furent des murs de pierres puis de béton.

 

Escalier en colimaçon n.m. : il s'agit d'une sorte d'escalier très spécial : il tourne sur lui-même et les marches forment donc une spirale mais l'axe central n'existe pas.
Pour ne pas risquer de tomber dans cet escalier, il faut donc de préférence se mettre vers l'extérieur des marches, c'est à dire là où celles-ci sont plus larges.

 

Escalier à vis n.m. : il s'agit aussi d'un escalier qui tourne sur lui-même, toujours en forme de spirale ou d'hélice, mais cette fois l'axe central de cette hélice est présent et fait partie de la structure de l'escalier.
Là encore, il est beaucoup plus prudent et aisé de descendre ou monter ses escaliers en choisissant le côté le plus large des marches ...

 

Escamotable adj. : cet adjectif est utilisé pour dire d'un élément qu'il peut être "escamoté", c'est à dire être caché à la vue.
Dans un fort des passages ou des ponts peuvent être escamotables.

 

Escarpe n.f. : il s'agit de la paroi d’un fossé placée du côté de l'édice; c'est donc par exemple le côté du fossé supportant le rempart.
L'autre paroi de ce fossé, placée donc du côté des éventuels enemis, a elle aussi un nom : il s'agit de la contrescarpe.

 

Event n.m. : un peu comme les baleines disposent de narines placées sur le haut de leur tête et que l'on appelle aussi "events", il existe dans les forts des orifices ou conduits permettant la ventilation de pièces, des casemates par exemple, et que l'on nomme donc "events".

 

©2005 lesitedefortlecluse.orgCrédits & Ressources

Echauguette au Fort l'Ecluse

 

Escalier en colimaçon

 

Escalier à vis

 

Escarpe